Asie et Pacifique

GRF_Amrah_Grantee.jpg

Amra Odbhuth Collective

Amra Odbhuth est un collectif d'art trans et un centre communautaire au Bengale occidental, Inde. Le collectif travaille avec les jeunes LGBTQ à travers des projets d'art et de théâtre communautaires. Il offre des services de bibliothèque queer, d’aide psychologique, de soutien par les pairs et un espace d'hébergement aux jeunes trans et non conforme au genre. Amra Odbhuth fournisse un soutien médical et mental essentiel aux personnes trans et non conforme au genre, ainsi qu'un abri, de la nourriture et des produits d'hygiène pour assurer leur survie pendant le confinement en raison du COVID-19.

GRF_Adolescent-Girls_Grantee.jpg

Adolescent Girls Group

 

Adolescent Girls Group est un groupe du Bangladesh qui travaille à soutenir les filles et les jeunes femmes qui ont des difficultés à accéder au contrôle de leur propre santé sexuelle et reproductive, et à la promotion de l’hygiène. Le groupe vise également à mettre fin aux mariages des enfants en travaillant en collaboration avec les autorités locales des districts. Adolescent Girls Group accompagne directement les filles et les jeunes femmes pendant cette crise afin qu'elles puissent accéder à de bonnes pratiques d'hygiène et les maintenir.

GRF_Province_Grantee.jpg

Province Level Network Against Child Marriage

Province Level Network Against Child Marriage (Réseau provincial contre le mariage des enfants) est un réseau féministe au Népal. Le réseau est dirigé par des jeunes femmes qui font campagne pour mettre fin au mariage des enfants, et défendent l'autonomisation des jeunes femmes et les alliances entre les communautés. Pendant la pandémie, les filles et les jeunes femmes sont confrontées à divers problèmes de santé sexuelle et reproductive liés à des problèmes de santé mentale et à une augmentation des suicides parmi les filles. La propagation de la maladie est aggravée dans les zones rurales, en particulier chez les femmes et les jeunes filles issues de communautés indigènes et marginalisées où le niveau d'éducation est bas. En outre, les besoins de ces filles et jeunes femmes en matière de santé sexuelle et reproductive n'ont pas été pris en compte. Province Level Network Against Child Marriage vise à fournir aux communautés rurales et marginalisées une éducation, un soutien et des produits d'hygiène pour améliorer la santé physique et mentale des filles et des jeunes femmes.

GRF_Brown Girl Woke_Grantee.jpg

Brown Girl Woke

 

Brown Girl Woke est un groupe féministe de Samoa qui a pour mission de transformer les jeunes esprits et de fournir à la nouvelle génération les ressources dont elle a besoin pour devenir des leaders d'opinion sûres d’eux même et indépendants. Le groupe vise à autonomiser les jeunes femmes grâce à des programmes de mentorat sur la santé, l'autonomisation et l'éducation. Leur collaboration avec les écoles dans le cadre des programmes extra-scolaires de la communauté, leur a permis de comprendre que les filles ont besoin d'éducation et de soutien pour gérer leur santé menstruelle afin de poursuivre leurs études. Le groupe a pour but d'organiser des formations pour apprendre aux jeunes femmes et à leurs communautés à fabriquer des produits sanitaires durables et réutilisables.

GRF_Island Pride_Grantee.jpg

Island PRIDE

Island PRIDE est un groupe dirigé par de jeunes femmes et filles indigènes micronésiennes qui a été créé pour renforcer les capacités des communautés micronésiennes à répondre aux effets néfastes du changement climatique en combinant les connaissances indigènes et les stratégies d'adaptation modernes. La distanciation sociale a mis un stop aux activités du groupe, et le manque d'accès à une connexion internet les empêche de continuer à se réunir. Le groupe est préoccupé par les femmes de leur communauté qui n'ont pas accès aux produits d'hygiène et qui n’ont pas accès à une grande quantité d'eau en raison de la sécheresse qui touche l'île. Le groupe a pour objectif distribuer aux femmes, en particulier aux jeunes mères, des kits d'hygiène qui comprendront des produits pour renforcer leur résistance à la menace du Covid-19 et d'offrir une aide financière pour l'achat de produits qui sont trop chers pour la plupart d'entre elles.

1. Access Planet Organization.jpg

Access Planet Organization

 

Access Planet Organization, dirigée par de jeunes femmes handicapées, s’efforce de promouvoir les droits, l’autonomisation et l’inclusion des jeunes femmes handicapées au Népal. Cette organisation qui a été créé en septembre 2015, vise à intégrer les jeunes femmes handicapées dans la société à travers de la technologie et du renforcement des capacités en favorisant une éducation de qualité et des capacités de bien-être et de leadership. Les moyens de subsistance d’un grand nombre de jeunes femmes handicapées travaillant dans des secteurs informels à Katmandou ont été gravement touchés par la crise et l’appui du gouvernement est limité. Beaucoup de ces femmes appartiennent à des familles pauvres des régions rurales du Népal et leurs familles ne sont pas en mesure de leur fournir un soutien. Access Planet Organisation espère ainsi renforcer la résilience des jeunes femmes handicapées travaillant dans le secteur informel.

2. All India Queer Association.jpg

All India Queer Association

 

AIQA a été créée en tant que collectif en 2019 pour renforcer l'autonomie des femmes et de la communauté LGBTQIA+ en Inde. Ils se concentrent sur l'éducation, la création d'emplois et la lutte contre la discrimination à l'égard des femmes et de la communauté LGBTQIA+. En raison de la crise, les personnes queer et les femmes subissent plus de violence à la maison - la communauté LGBTQIA+ fait face à la violence homophobe de leurs parents et propriétaires, tandis que les femmes sont surchargées de travail domestique et risquent d’être victimes de violence de la part de maris, de parents et de colocataires violents. En Inde, la santé mentale et physique des femmes et de la communauté LGBTQIA+ est menacée. AIQA s'efforce de fournir un refuge à ceux qui sont confrontés à la violence, ainsi que des conseils en matière de santé mentale et un soutien financier aux étudiants homosexuels qui sont victimes d'abus financiers de la part de leur famille.

3. Atoot.jpg

Atoot

 

Atoot est une ONG de sport pour le développement qui utilise la session de football du quotidien, des cours d'éducation et des ateliers de compétences de vie pour autonomiser et éduquer les filles dans un village rural du Népal. Des filles âgées de 5 à 18 ans participent à leur programme et ils engagent en moyenne 50 filles par jour. Depuis le début du confinement au Népal, les bénéficiaires d’Atoot sont confines dans leurs maisons de village, les empêchant d’accéder au soutien constant d’Atoot et les expose au risque de devenir des enfants mariés en raison du manque de sécurité financière de la famille. Une fois que le gouvernement népalais aura levé le confinement, Atoot a l'intention de reprendre son programme quotidien d'acheter l’équipement de protection individuelle/les produits de nettoyage nécessaires, d'ajouter un responsable pédagogique supplémentaire et d'acheter un scooter d'occasion pour transporter son personnel en toute sécurité à l’aller et en provenance du village. Ils espèrent que le retour de leurs espaces sécurisés redynamisera la pensée indépendante de leurs bénéficiaires, le développement social et l'autonomisation des filles de la communauté.

6. Druk Youth Initiative.jpg

Druk Youth Initiative of Sexual Advocacy

 

Druk Youth Initative of Sexual Advocacy travaille avec et pour les jeunes, en particulier les filles, les jeunes femmes, les filles/femmes autochtones et les personnes transgenres pour provoquer un changement dans les mentalités de la société et créer une société féministe au Bhoutan. Le groupe a été formé pour s'opposer au patriarcat en mettant l'accent sur les droits des femmes et des personnes trans, ainsi que sur la santé et les droits sexuels et reproductifs (SDSR) des jeunes grâce à l'innovation et à la technologie. Plus important encore, Druk Youth Initiative visait à remettre en question l'idée répandue selon laquelle la société bhoutanaise est matriarcale - une notion qui repose simplement sur la croyance rhétorique selon laquelle les propriétés sont transmises aux filles/femmes. Le groupe crée des programmes de sensibilisation et de conscientisation par l'innovation et travaille à fournir des espaces de renforcement des capacités et des contenus éducatifs sous forme de podcasts, qui sont plus accessibles pendant la crise du Covid-19. Aux côtés de renforcement de leur réseau et l'augmentation de leur engagement, l'un des principaux objectifs du groupe est l'inclusion des personnes marginalisées (en particulier les femmes indigènes et les travailleuses du sexe) et de leurs expériences dans leur travail.

GRF_illustration_placement.jpg

Druk Youth Initiative of Sexual Advocacy

 

Druk Youth Initative of Sexual Advocacy travaille avec et pour les jeunes, en particulier les filles, les jeunes femmes, les filles/femmes autochtones et les personnes transgenres pour provoquer un changement dans les mentalités de la société et créer une société féministe au Bhoutan. Le groupe a été formé pour s'opposer au patriarcat en mettant l'accent sur les droits des femmes et des personnes trans, ainsi que sur la santé et les droits sexuels et reproductifs (SDSR) des jeunes grâce à l'innovation et à la technologie. Plus important encore, Druk Youth Initiative visait à remettre en question l'idée répandue selon laquelle la société bhoutanaise est matriarcale - une notion qui repose simplement sur la croyance rhétorique selon laquelle les propriétés sont transmises aux filles/femmes. Le groupe crée des programmes de sensibilisation et de conscientisation par l'innovation et travaille à fournir des espaces de renforcement des capacités et des contenus éducatifs sous forme de podcasts, qui sont plus accessibles pendant la crise du Covid-19. Aux côtés de renforcement de leur réseau et l'augmentation de leur engagement, l'un des principaux objectifs du groupe est l'inclusion des personnes marginalisées (en particulier les femmes indigènes et les travailleuses du sexe) et de leurs expériences dans leur travail.

7. Goreto Nepal.jpg

Goreto Nepal

 

Goreto Nepal est une organisation communautaire de travailleuses du sexe, qui travaille pour la santé et les droits des travailleurs du sexe à Pokhara. La pandémie de Covid-19 a restreint la mobilité des travailleuses du sexe au Népal, ce qui signifie que leurs revenus ont été compromis et qu'elles ne peuvent pas soutenir financièrement leur famille. Les travailleuses du sexe séropositives n'ont pas les moyens de se faire soigner et l'accès aux services d'avortement est presque impossible pour beaucoup d'entre eux. Goreto Népal vise à fournir un soutien à leur communauté sous forme de nourriture, de produits d’hygiène personnelle et de médicaments, allégeant ainsi une partie de la pression à laquelle de nombreux travailleurs du sexe sont actuellement confrontés.

8. Kabataang IPnay.jpg

Kabataang IPnay / Young Indigenous women collective

 

Kabataang IPnay ce sont un collectif de jeunes femmes indigènes militantes issues de 20 communautés indigènes des Philippines qui se consacrent à atteindre d'autres jeunes femmes indigènes et à connaître leurs droits en tant que femmes et en tant que peuples indigènes. Le collectif crée des espaces pour parler de leurs différentes expériences dans le but de s'entraider et de renforcer leurs communautés. En raison de leur situation géographique isolée, les communautés indigènes ont un accès limité à des informations correctes sur Covid-19. De même, les informations sur le terrain et les rapports des communautés indigènes ne sont pas diffusés. Ce manque de communication a exacerbé l'exposition des femmes indigènes à différentes formes de violence à la maison et dans leurs communautés et a rendu plus difficile pour elles de recevoir de l'aide. KabataangIPnay vise à fournir et à soutenir 10 jeunes femmes indigènes et leurs communautés avec un kit de communication. Ces dossiers de communication permettront d'accéder à des informations précises sur Covid-19, ainsi qu'à des campagnes de sensibilisation en ligne et à la communication avec d'autres jeunes femmes autochtones et militants.

5. Dhaarchidi.jpg

Dhaarchidi

 

Dhaarchidi est un groupe de jeunes femmes qui visent à comprendre, à remettre en question et à créer des réponses aux défis socio-environnementaux de leurs communautés dans le bas Himalaya. Le groupe se réunit pour utiliser des méthodes d'éducation directe afin de démêler les histoires et les expériences complexes que vivent les femmes. Dans la région rurale et montagneuse où elles se réunissent, les femmes effectuent plus de 70 % des travaux agricoles, forestiers et ménagers, mais elles ne participent que de façon marginale à la narration de leurs propres histoires ou à tout processus de prise de décision. Le groupe souhaite produire des créatives, des contre-culturelles locales et des expressions en ligne, afin de soulever des questions et de faire comprendre des sujets dont on parle rarement. Covid-19 a vu le déplacement des communications en ligne et la réduction des rassemblements publics et de l’assemblée. Pendant cette période, la vie et les moyens de subsistance des gens ont été mis à mal par des processus socio-environnementaux nocifs existants et nouveaux. Dhaarchidi voit la nécessité de créer des pratiques et des espaces réfléchis, d’étendre notre travail collectif en publiant des (ses) histoires locales, en élevant des voix sur les droits et les torts et en fournissant des réponses artistiques à travers les perspectives des femmes, aux crises en cours.

9. KL Queer Space.png

KL Queer Space

 

KL Queer Space permet aux personnes LGBTI en Malaisie de socialiser et de se mobiliser par le biais d’activités de camaraderie et de renforcement des capacités. Entièrement autofinancée, KL Queer Space soutient et couve depuis 2016 en organisant plus de 50 événements majeurs, en mettant en vedette plus de 300 artistes et en facilitant plus de 50 ateliers pour atteindre des milliers de participants LGBTI. En 2019, un espace communautaire polyvalent a été ouvert dans l’espoir de créer des systèmes durables qui développent la capacité des jeunes et des femmes LGBTI à être les fers de lance du changement systémique. KL Queer Space estime que grâce à une représentation positive, les communautés marginalisées en Malaisie sont en mesure d’accroître leur compréhension et leur accès à leurs droits. Depuis le début de l'ordonnance de contrôle des mouvements en Malaisie, le 18 mars 2020, la distanciation sociale a entraîné une réduction considérable des activités génératrices de revenus qui, auparavant, payaient le loyer, les services publics et les bénévoles. Les membres de la communauté ont perdu leur emploi, subi des réductions de salaire et vu leurs possibilités d'emploi diminuer, ce qui signifie que maintenant, plus que jamais, la communauté a besoin d'avoir accès au soutien spécifique que KL Queer Space est en mesure de fournir.

10. Priyam Collective.jpg

Priyam Collective

 

Priyam est un collectif de personnes talentueuses avec un éventail d’identités émergeant du contexte multiforme du Sri Lanka. Il s’agit d’une plate-forme ouverte et fluide pour se connecter, résister, partager, façonner et grandir. Le collectif a été créé en 2018 par des queer et féministes militantes du nord et de l’est du Sri Lanka, pour poursuivre leur travail auprès des personnes handicapées, des personnes trans* et intersexuées, des femmes et des membres de la communauté queer. Ils croient qu’à côté des expériences d’oppression, il existe de puissantes histoires de résistance dont certaines sont fièrement produites par Priyam Collective. Le bien-être général de la communauté a été une fois de plus ébranlé par les réponses sur Covid -19 au Sri Lanka. Dans le contexte de Covid-19, la communauté souffre d'une dépendance financière qui la rend plus vulnérable et dépendante de ménages et de relations abusives, de moins de possibilités d'emploi pendant la pandémie, en particulier pour les personnes handicapées et la communauté trans* et intersexuelle, d'une surveillance sociale accrue et de pressions pour se conformer aux pratiques normatives dominantes de la société. Priyam Collective s’engage à soutenir les membres de la communauté et à documenter les expériences d’oppression et de résistance dans le contexte de la pandémie mondiale.

11. Rise Up.png

Rise Up

 

Rise Up cherche à autonomiser des jeunes femmes, des filles, des personnes ayant des besoins spéciaux, des membres de la communauté LGBTQ et autres personnes en Papouasie-Nouvelle-Guinée pour réaliser leurs droits humains et d’utiliser leur potentiel. Cette organisation qui a ete créée en 2017, a travaillé avec des femmes indigènes luttant pour la justice climatique et environnementale, ainsi qu'avec des jeunes filles. La pandémie de Covid-19 a considérablement affecté les femmes, les filles et les jeunes de la communauté Rise Up. Le confinement a empêché l'organisation de mener des activités de collecte de fonds, et les fonds qu'elle reçoit ont été détournés pour sensibiliser les gens et mener des recherches sur Covid-19. De même, les filles et les jeunes femmes n'ont pas pu accéder aux services de planification familiale et il y a eu une augmentation des grossesses non désirées pendant le confinement. Rise Up travaille à l'élaboration d'un plan de réponse stratégique inclusif pour Covid-19, qui sera partagé avec les groupes locaux et mis en œuvre. L'organisation prévoit également de distribuer du désinfectant pour les mains, des serviettes hygiéniques réutilisables et des pilules contraceptives aux femmes avec lesquelles elle travaille.

12. Sew Empower Inc.jpg

Sew Empower Inc

 

Sew Empower se concentre sur la fourniture gratuite de compétences de base et de formation financière aux femmes et aux filles défavorisées vivant dans des communautés marginalisées en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Le collectif a offert des programmes gratuits qui enseignent aux jeunes femmes de tous les milieux comment coudre, économiser et démarrer de petites entreprises dans les zones urbaines les plus pauvres de Port Moresby. Jusqu’à présent, ils ont formé plus de 100 femmes à la couture de base et à la sensibilisation aux affaires. En raison de la pandémie Covid-19, Sew Empower offre actuellement ses cours en ligne, mais de nombreuses participantes n'ont pas les moyens d'acheter leur propre appareil mobile et ne peuvent donc pas accéder aux contenus en ligne.

14. Thaiconsent.jpg

Thaiconsent

 

Thaiconsent est une communauté visant à créer des connaissances sur les droits sexuels et l'égalité des sexes avec des programmes d'autonomisation pour les jeunes féministes. Elle collabore avec SangsanAnakotYawachon, une ONG qui travaille pour les droits de l'homme, l'égalité des sexes et la justice sociale pour les enfants, les filles et les jeunes LGBTQ d'un groupe ethnique minoritaire. Pendant la pandémie de Covid-19, ils ont assisté à une augmentation significative des groupes anti-féministes sur Internet. En même temps, il y a peu de médias précis concernant les effets de la pandémie Covid-19 sur les communautés marginalisées en Thaïlande, les femmes appartenant à des minorités ethniques et les personnes LGBTQ, en particulier, étant exposées à un risque accru. Cette collaboration de féministes en ligne permettra d'atteindre les gens au niveau de la base, dans le but de renforcer les capacités des jeunes leaders locaux et de sensibiliser les femmes et les jeunes LGBTQ de la communauté indigène apatride.

13. Sisterhood Initiative.png

Sisterhood Initiative

 

Sisterhood Initiative s’efforce de créer des espaces sûrs pour les femmes musulmanes au Sri Lanka afin de se réunir et de partager leurs expériences, de participer à des discussions organisées et de trouver un sentiment de communauté entre elles. Elle vise à donner aux femmes musulmanes les moyens d'être des décideurs dans leur vie, en engageant des conversations qui sensibilisent aux injustices dont sont victimes les femmes musulmanes de l'île, en encourageant le bénévolat et en créant un sens de la communauté. Cet espace a permis la mise en réseau et la solidarité entre les membres musulmans et non musulmans du groupe et a créé une plateforme de partage des connaissances en facilitant la discussion sur des sujets pertinents par des personnes ressources.

GRF_illustration_placement.jpg

Dalit Women Fight

 

Dalit Women Fight est un projet numérique communautaire visant à amplifier les voix des femmes dalits pour la justice. On promeut l’autonomisation des femmes militantes Dalits, qui sont les leaders d'un mouvement pour le respect de soi et la dignité des Dalits. Notre travail couvre quatre domaines principaux : le soutien aux survivants, l'activisme de base, le développement du leadership et la défense des droits au niveau international. Notre objectif est de construire un mouvement de masse critique dirigé par des femmes leaders dalits ; de travailler à la création de mouvements communautaires qui disposent de cadres spécifiques pour contester, aborder et résoudre efficacement la violence et la discrimination basées sur la caste ; et la culture de l'impunité. Dalit Women Fight jette les bases d'un changement systémique en offrant un espace d'apprentissage aux femmes dalits afin qu'elles acquièrent les compétences nécessaires pour apporter un changement sociopolitique à long terme. Un élément clé de notre travail est l'identification, l'encadrement et la formation des femmes Dalit leaders. En formant ces dirigeantes, nous visons à leur transmettre des compétences qui les aideront à anéantir les castes, à briser le patriarcat et à mettre fin à l'impunité de l'État. Les formations comprennent : la surveillance des droits de l'homme en mettant l'accent sur la législation spécifique aux Dalits, comme la loi sur la prévention des atrocités des castes et tribus répertoriées (SC/ST PoA Act), des formations à l'autodéfense, des enquêtes d'établissement des faits et des formations à la défense de la législation. Des formations sont organisées régulièrement pour professionnaliser les compétences des dirigeants dalits en matière d'écriture, de communication et de médias sociaux.

4. Chitral Women Sports Club.jpg

Chitral Women Sports Club

 

Chitral Women Sports Club du Pakistan a été créé en 2018 avec le but d'offrir un environnement sûr aux jeunes filles de Chitrali pour qu'elles puissent faire du sport et ainsi renforcer leur autonomie. Il a été créé au départ pour encourager la santé physique des filles de Chitral, ce qui n'avait jamais existé auparavant, mais le groupe a ensuite réalisé que le sport pouvait également être un outil pour améliorer la santé.

General-pic.jpg

Nuanua O Le Alofa Women’s Group

Nuanua O Le Alofa Women’s Group à Samoa milite pour garantir l'accès des femmes et des filles aux services essentiels et propose des programmes de renforcement des capacités pour améliorer les droits fondamentaux des femmes et des filles handicapées dans tous les aspects de la vie. Le groupe engage des dialogues à tous les niveaux concernant les femmes handicapées et leurs droits à Samoa.

General-pic.jpg

Happy Hands Nepal

 

Nous sommes une entreprise sociale qui travaille à l'amélioration de la communauté des sourds népalais et cherche maintenant à autonomiser toute la communauté des personnes handicapées au Népal.

Wahana.JPG

Wahana Keluarga Cerebral Palsy Youth (WKCP Youth)

 

Notre organisation accueille des parents qui ont des enfants handicapés atteints de paralysie cérébrale et des jeunes atteints de paralysie cérébrale. Nos activités comprennent le soutien et le renforcement pour développer l'indépendance. Nous plaidons également auprès du gouvernement pour l'accès à l'éducation, à la santé, à des infrastructures accessibles et pour la participation au processus d'élaboration des politiques au niveau du gouvernement local.

FKM.jpg

FKM BKA YWU

FKM BKA YWU est une organisation de femmes qui défend les droits des femmes marginalisées : femmes handicapées, femmes indigènes, femmes victimes de violence et de conflits, jeunes femmes et femmes ouvrières. Le groupe travaille dans la province d'Aceh à l'extrémité nord de l'île de Sumatra, la province qui, sur les 34 provinces d'Indonésie, se classe au sixième rang en matière de pauvreté et au premier rang à Sumatra. La pauvreté dans cette région a été causée par 30 ans de guerre civile et est exacerbée par de fréquentes catastrophes, ce qui fait des femmes le groupe le plus affecté et vulnérable. Le FKM BKA YWU se concentre sur les Objectifs de développement durable et la Convention relative aux droits des personnes handicapées en défendant les intérêts des habitants d'Aceh.

Kranti.jpg

Kranti Community Foundation

Kranti permet aux filles des travailleuses du sexe des quartiers mal famés de Mumbai de devenir des agents du changement social. Le groupe y parvient grâce à un foyer sûr pour les filles, une thérapie psychologique, des pratiques de bien-être, une éducation générale, une formation au leadership et une exposition mondiale. Au cours des cinq dernières années, les filles de Kranti sont devenues les premières filles de la zone mal famée de l'Inde à étudier à l'étranger, ont reçu des prix des Nations unies pour leur travail en faveur de la justice sociale. Elles ont donné plus de 25 conférences TEDx dans le monde entier et ont joué leur propre pièce devant près d'un million de spectateurs en Inde, aux États-Unis et dans dix pays d'Europe.

Roshni Football Group.jpg

Roshni Football Group

 

Les filles sont victimes de discrimination fondée sur le sexe et la violence est répandue et normalisée dans le bidonville de Rajabazar, dans la ville de Kolkata. Les filles sont exclues de la prise de décision dans leur propre foyer et dans la communauté. Elles ont une faible estime de soi et restent prisonnières du cycle de la discrimination sexuelle. Roshni a commencé son parcours en tant que groupe de jeunes formé par des jeunes filles de la communauté dans le but d'autonomiser et de garantir les droits des adolescentes et des femmes. Dans le groupe de football Roshni, les filles défient les normes en pratiquant un sport, en portant un uniforme de sport, en se rendant sur le terrain de football et, surtout, en s'amusant et en vivant la vie comme elles le souhaitent.

rainboW-o-Men.jpg

rainboW-o-Men

rainboW-o-Men est un groupe informel de jeunes femmes qui s'efforce de briser le patriarcat dans la société bhoutanaise, en commençant par de petites choses qui ne sont généralement pas considérées comme des questions telles que l'image corporelle. Le groupe promeut une image corporelle positive en luttant contre la honte corporelle et la grosse honte. rainboW-o-Men sensibilise à l'importance du consentement et à d'autres questions liées à la santé et aux droits sexuels et reproductifs telles que le droit à l'avortement sans risque et le droit à l'autonomie corporelle.

Red-SriLanka.jpg

Revolutionary Existence for Human Development (RED)

 

L'organisation Revolutionary Existence for Human Development (RED) a été créée en 2018 par Chandra Deveranarayana qui visait à lutter contre toutes les formes de répression, d'oppression, d'exploitation et de harcèlement sexuel des femmes travailleuses, en particulier des veuves, des mères célibataires et des travailleuses migrantes. Quand le COVID-19 au Sri Lanka était au maximum, RED a fourni une aide alimentaire et une assistance juridique aux travailleurs devenus indigents après avoir perdu leur emploi à cause de la pandémie. La RED est une organisation composée d'environ 200 membres et se concentre actuellement sur le lobbying en faveur d'un système de sécurité sociale pour les travailleurs du secteur privé dans le pays.

General-pic.jpg

Walu Urban Womens Association

 

Cette organisation a été créée en raison du taux élevé d'avortements et de grossesses des adolescentes parmi les femmes handicapées, qui étaient vulnérables et victimes de maltraitance. L'organisation sensibilise à la violence fondée sur le genre, à la formation des dirigeants, aux lois et aux politiques relatives à la consommation de drogues illicites. Au cours de notre travail dans la communauté, nous apprenons que la plupart des femmes sont victimes d'abus et n'ont aucun moyen de demander de l'aide à cause du système juridique en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

General-pic.jpg

Sarswati Nagarik Dabab Samuha

 

L'objectif de ce groupe est d'unir les adolescentes pour construire ensemble la société/ en les aidant à accéder aux services publics fournis par l'État, la province et les niveaux locaux et en responsabilisant les autorités/ en améliorant l'accès de la communauté Dalit à la justice compte tenu des multiples castes, de la violence sexiste et de la violation des droits de l'homme. Aider les communautés marginalisées comme les Dalits à surmonter les obstacles à l'accès aux secours pendant la pandémie COVID-19 / surveiller l'état des installations de quarantaine.