Europe et Asie Centrale

GRF_Fempoint_Grantee.jpg

FemPoint

 

FemPoint est un groupe inclusif dirigé par des femmes qui cherche à construire une forte communauté LGBTQIA+ au Kazakhstan. Elles visent à fournir des informations et un soutien aux membres de leur communauté, dont beaucoup ont perdu leur emploi et ont besoin de produits et services de première nécessité, comme de la nourriture, pendant la pandémie. Les membres de leur communauté ont également des difficultés à accéder à l'hormonothérapie et au soutien psychologique dans le contexte de la crise actuelle. FemPoint vise à établir un réseau de soutien amical comprenant des spécialistes compétents lors de réunions en ligne et hors ligne afin que les personnes LGBTQIA+ puissent être en bonne santé et se sentir mieux, protégées et entourées de personnes amicales.

GRF_StongGoGo_Grantee.jpg

StrongGogo

StrongGogo est basé en Géorgie et travaille à la protection des droits des filles des communautés d'immigrants et des minorités ethniques. Le groupe offre des programmes de soutien et de conseil, et incite les filles à parler, à apprendre et à s'unir pour une action collective. Les problèmes auxquels les filles immigrantes et des minorités ethniques sont confrontées dans des circonstances normales ont été accentués pendant la pandémie : les filles ont des difficultés à accéder à des informations fiables dans leur langue, les conflits familiaux et la violence domestique sont de plus en plus fréquents, les familles ont perdu des sources de revenus et ont du mal à acheter de la nourriture, des produits d'hygiène, des soins médicaux et à payer leur facture d’énergie. StrongGogo répond aux besoins urgents des jeunes filles immigrantes et des minorités ethniques et continue à développer des stratégies de rétablissement pour les soutenir pendant et après la période Covid-19.

GRF_Strass_Grantee.jpg

STRASS, Syndicat du Travail Sexuel

 

STRASS, Syndicat du Travail Sexuel, est une organisation dirigée par des travailleurSEs du sexe en France et est le syndicat des travailleurSEs du sexe pour le pays. L'organisation défend les intérêts de toutes les personnes travaillant dans les industries du sexe et promeut une approche fondée sur les droits. La pandémie a touché plusieurs travailleurSEs du sexe et deux femmes trans sont décédées. Les travailleurSEs du sexe ont été touchés par la perte de revenus due aux mesures de confinement, et sans le soutien du gouvernement, le groupe s'est tourné sur la collecte de fonds en ligne pour soutenir la communauté. STRASS vise à fournir un service juridique à la communauté pour lui permettre de conserver leurs logements et de signaler les violences sexuelles. Si possible, STRASS offrira un soutien direct aux travailleurSEs du sexe qui commencent à travailler dans ce secteur et sont moins informés de leurs droits et plus en risque d’être victime de violence.

GRF_KAS_Grantee.jpg

Udruženje za kulturu, afirmaciju i savjetovanje ''KAS'' Banja Luka

Udruženje za kulturu, afirmaciju i savjetovanje ''KAS'' Banja Luka, basée en Bosnie-Herzégovine, a la vision d'un monde dans lequel chaque fille est en sécurité, éduquée et autonomisée, en particulier les filles handicapées, qui rencontrent une double discrimination. Les filles sourdes et malentendantes n'ont toujours pas accès à des informations cruciales sur le COVID-19 et sa prévention, et la distanciation sociale a eu un effet négatif sur les filles qui dépendent du soutien quotidien d'assistants et de traducteurs. L’utilisation du masque affecte les possibilités de filles à lire sur les lèvres et à voir les expressions du visage, ce qui les exclut des conversations. Udruženje ''KAS'' Banja Luka vise à produire des contenus éducatifs en langue des signes sur la prévention de COVID-19, fabriquer ou acheter des masques de protection conçues pour la population sourde et malentendante, ainsi que fournir une aide alimentaire, des produits d’hygiène, et un soutien psychologique aux filles sourdes et malentendantes.

GRF_Roma Women_Grantee.jpg

Roma Women of Vojvodina

 

L'Association des femmes Roms de Voïvodine en Serbie a été créée pour assurer l'inclusion et l'égalité des Roms à travers leur participation au développement social et en encourageant les femmes à l'auto-organisation. Le Covid-19 a provoqué le chômage de masse, de l'incertitude, de la peur et a accru les tensions au sein de la communauté Rom, déjà marginalisée, pauvre et discriminée dans la Serbie. Cette situation est particulièrement préoccupante pour les personnes handicapées qui ont été oubliées et qui sont isolées socialement, elles ne disposent pas de la nourriture et de produits d'hygiène et sont mal informées et non sensibilisées sur le Covid-19. L'Association des femmes Roms de Voïvodine vise à améliorer l'hygiène et la nutrition au sein de la communauté Rom afin de prévenir la propagation du Covid-19 au sein de leur communauté.

GRF_Safe Step_Grantee.jpg

Association for development and education of youth "Safe step"

L'Association pour le développement et l'éducation des jeunes "Safe Step" (Siguran Korak) en Bosnie-Herzégovine travaille pour que les filles Roms puissent vivre une vie où elles ont la liberté de choix et soient à l'abri de la violence basée sur le genre. Les filles Roms ont un mode de vie isolé, sont victimes de discrimination en raison de leur appartenance ethnique, sont souvent confrontées à la violence basée sur le genre et sont très souvent invisibles pour la plupart de la population. Le contexte du Covid-19 les a isolées encore davantage, et la perte de leur emploi impacte leur santé mentale et leurs sentiments de dignité. Elles et leurs familles se trouvent dans une situation vulnérable qui les emmènes à une situation financière plus précaire. Safe Step, à travers des activités en ligne et dans les rues, vise à informer et à autonomiser les filles Roms en leur fournissant des informations sur leurs droits en matière d'emploi et en les encourageant à défendre leurs droits. Également, le groupe vise à fournir un soutien juridique pour lutter contre les injustices en matière d'emploi dont elles sont victimes.

GRF_SAVE_Grantee.jpg

SAVE

 

SAVE (Sex workers Against Violence and Exploitation) est un collectif activiste informel aux Pays-Bas qui est principalement composé des jeunes personnes travailleuses du sexe (certains plus âgés) de différents genres. SAVE a été fondé pour lutter contre la loi Wet Regulering Sekswerk et lutte contre la violence et l'exploitation des personnes travailleuses du sexe en partageant des informations importantes sur la réduction des risques et la lutte contre la stigmatisation. Le Covid-19 a fortement touché cette population, la plupart ont soudainement perdu leur travail et leurs revenus, cependant elles n'ont pas reçu aucune aide du gouvernement. Les personnes qui ont continué à travailler, même si cela était interdit, se sont confrontées au harcèlement policier, à recevoir des amendes, à l'expulsion et à la violence de la part des clients. En outre, les personnes transgenres travailleuses du sexe luttent pour avoir accès aux hormones. Bien que les personnes travailleuses du sexe autorisées peuvent travailler à nouveau, plusieurs font toujours face à des difficultés. SAVE vise à répondre aux besoins et aux dépenses de première nécessité des personnes travailleuses du sexe en collaboration avec le Fonds d'urgence néerlandais et Trans United Europe, avec l’espoir de créer un sentiment de solidarité dans la communauté des personnes travailleuses du sexe.

GRF_illustration_placement.jpg
Magdalena Theatre Productions Collective
1. Act Women Hub.jpg

Act Women’s Ženergija Hub

 

Ženergija Hub est une initiative féministe conceptualisée comme un espace physique et numérique où les jeunes femmes peuvent se rencontrer, acquérir des connaissances et des compétences sur le journalisme d’investigation, la fabrication de podcasts et l’apparition publique. Nous voulons autonomiser ces femmes et leur donner les outils nécessaires à leur propre expression. Nous allons créer un dialogue transgénérationnel entre des activistes plus jeunes et plus expérimentés dans le but de lutter contre la retraditionalisation et la censure des médias dans notre pays, en ouvrant la place à l’audition de diverses voix féminines et en renforçant le mouvement féministe en Serbie.

2. Association Alliance Citoyenne.jpg

Association Alliance Citoyenne, Syndicat des Hijabeuses

 

Association Alliance Citoyenne, Syndicat des Hijabeuses ce sont une organisation de femmes musulmanes en France qui se battent pour le droit de jouer au football dans la ligue française principale de football, tout en portant leur hijab. Ils visent à fournir aux femmes musulmanes un endroit sûr pour partager les difficultés auxquelles elles sont confrontées et se sentir comprises par les femmes ayant des expériences similaires. Alliance citoyenne des hijabeuses voudrait que chaque jeune femme musulmane ou non-musulmane, ait la possibilité de jouer au football si elle le souhaite. En raison du Covid-19, les écoles, les centres de loisirs et les terrains de jeux ont été fermés, laissant l'organisation sans espace pour se réunir ou jouer au football. Avec l'assouplissement des restrictions, l'Alliance citoyenne des hijabeuses s'efforce d'organiser un tournoi de football dans un lieu sûr qui permettra aux femmes musulmanes de différents quartiers d'échanger leurs expériences, de se donner des moyens d'action et d'élaborer des stratégies pour atteindre leur objectif, à savoir obtenir le droit de jouer dans la ligue principale de football tout en portant un hijab.

5. Giuvlipen-Asociatia Actorilor Romi.jp

Giuvlipen (Asociatia Actorilor Romi)

 

Asociatia Actorilor Romi gère la première et la seule compagnie de théâtre rom de Roumanie, Giuvlipen. La compagnie produit des pièces de théâtre originales en utilisant une approche féministe intersectionnelle en parlant ouvertement des thèmes que les Roms et plus particulièrement, les communautés LGBTQIA+ roms et féminines sont confrontées. Leur projet vise à mettre en place une réponse forte au discours raciste en Roumanie et de faire émerger des artistes, des travailleurs culturels, des sociologues roms, des anthropologues, des historiens, des linguistes et d'autres voix représentatives de la communauté rom afin de briser les vieux mythes, stéréotypes et idées fausses bien établis. En consequence de la pandémie actuelle, le travail de Giuvlipen est extrêmement compromis: faire du théâtre sans audience ou public est presque impossible, car le théâtre signifie un contact direct entre les acteurs et le public. Bien que des théâtres aient été récemment ouverts en Roumanie dans des conditions strictes, il n’y a des institutions ouvertes au théâtre rome. L’organisation vise à produire un programme hebdomadaire ou bimensuel de l’emission vodcast en Roumanie intitulé “I Am the Leading Actress” (Je suis l’actrice principale), qui serait un guide feminist pour le public et pour les institutions privées, les médias et le grand public, pour se positionner de manière constructive auprès de la communauté rome.

3. Drum _n_ rage.jpg

Drum 'n' rage (cro. Drum 'n' bijes)

 

Drum 'n' rage est un collectif basé en Croatie qui utilise le tambour pour diffuser un message de résistance contre la xénophobie, la misogynie, le non-respect des droits de l'homme, des droits civils et du travail, et l'injustice sociale. En participant aux manifestations et en donnant aux individus qui jouent du tambour les moyens de soutenir le changement social, ils veulent contribuer à créer une communauté plus éduquée, plus active et plus sensible aux problèmes sociaux. Ils visent à nourrir le féminisme queer et la solidarité au sein du collectif et à l'extérieur, à donner du pouvoir aux personnes et aux groupes opprimés en se rassemblant et en jouant du tambour, à développer une conscience critique et politique parmi les participants et à encourager l'auto-organisation et la camaraderie. En plus de jouer du tambour lors des manifestations, Drum 'n' rage organise et dirige des ateliers de tambour et encadre les jeunes femmes et les personnes homosexuelles pour la coordination, la planification d'actions, la communication et l'activisme au sein du groupe. Tout en continuant à collaborer avec d'autres organisations et initiatives informelles qui partagent leurs valeurs, le collectif s'efforce de renforcer et d'étendre ses capacités, ainsi que de décentraliser son travail.

4. Geten.jpg

Geten, Center for LGBTIQA People's Rights

 

Geten, Center for LGBTIQA People's Rights est une première organisation de droits humains travaillant dans le domaine des droits de transgenres, intersexe et queer (TIQ)/genre et de l’amélioration de la position des personnes transgenres, intersexe et queer (TIQ) dans la société serbe. Au cours des 20 dernières années, Geten a mené à bien de nombreux projets visant à modifier et à améliorer la législation relative aux droits des personnes trans et intersexuelles et fournit principalement des services directs à la communauté parmi transgenres, intersexe et queer (TIQ), mais aussi à la communauté LGB. L’impact de Covid-19 sur la santé et les finances des populations, ainsi que sur l’économie, a exercé une pression supplémentaire sur la situation socio-économique préexistante et grave des groupes minoritaires en Serbie, ce qui signifie que les personnes transgenres et genre non confomes (TGNC) ont été particulièrement menacées. Geten espère soulager les souffrances et les problèmes spécifiques des transgenres, intersexe et queer (TIQ) et des GNC et rendre la crise plus supportable en fournissant des paquets de soins, en rassemblant la communauté et en améliorant la santé mentale par le biais de leur groupe de soutien trans et d'autres services directs (ligne téléphonique d'assistance Lesbiennes, Genre, Bisexuels, Transgenres, Intersexe et Queer (LGBTIQ) SOS, consultations psychologiques, soutien juridique, médias), et en fournissant un espace virtuel pour la communauté en période de distanciation physique (service de chat Lesbiennes, Genre, Bisexuels, Transgenres et Queer (LGBTIQ) des Balkans, forum et réseaux sociaux).

6. Identity.Education.jpg

Identity.

Education

 

Identity.Education est né en 2018 de la nécessité d'une représentation formelle pour la communauté LGBTQI+, la promotion de leurs droits humains et la lutte contre la discrimination et les stéréotypes sexistes. En Roumanie, le Covid-19 a affecté les les femmes queer qui sont dans les arts et la culture - un groupe déjà vulnérable. Les financements publics et privés ont a diminué et distanciation physique a posé des problèmes pour l'organisation d'événements. Identity.Education vise à soutenir les femmes queer dans l'art et la culture en organisant une exposition d'art documentaire multidisciplinaire et une pièce de théâtre numérisée, qui se concentre sur la vie des femmes queer en Roumanie. Ils espèrent également analyser et étudier la vie des femmes queer dans la ville et créer une carte numérique des espaces qui sont considérée comme sûre.

GRF_illustration_placement.jpg

 Lesbian* Resistance

 

Lesbian* Resistance ce sont un groupe de jeunes lesbiennes* et de personnes non conformes au genre qui visent à se mobiliser, à se responsabiliser les uns les autres et à faire de la visibilité de leurs préoccupations en Géorgie. Ce groupe utilise une structure non hiérarchique et non formelle, et il espère rester radical et libre en repensant le sens de la résistance. L’objectif principal de Lesbian*Resistance est de diffuser les idées féministes queer parmi les membres de la communauté qui évitent les organisations formelles et restent donc au-delà de leurs services et de leur portée. La pandémie de Covid-19 a exacerbé la vulnérabilité économique des lesbiennes*, dont beaucoup ont un emploi précaire, et il n’y a pas des abris en Géorgie pour les personnes Lesbiennes, Genres, Bisexuels, Queer et Intersexe (LGBQI). Lesbian*Resistance vise à fournir un soutien direct aux membres de la communauté en couvrant leurs besoins fondamentaux, en offrant des possibilités de mentorat dans l’espoir d’accroître les possibilités d’emploi et en offrant un soutien psychologique gratuit et professionnel.

 

7. QueerFemme and BraveLab.jpg

 QueerFemme and BraveLab

QueerFemme and BraveLab sont des groupes d’auto-soutien pour les personnes Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transgenres et Intersexe (LGBTI) en Bulgarie. QueerFemme est un groupe pour les femmes Lesbiennes, Bisexuels et Transgenres (LBT) et les personnes non binaires et BraveLab est pour les jeunes Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transgenres et Intersexe (LGBTI) âgés de 14 à 29 ans. Les deux groupes visent à fournir des espaces plus sûrs pour les gens de partager leurs expériences et de fournir un soutien les uns aux autres. Les groupes s’efforcent également d’autonomiser les participants en les sensibilisant aux sujets Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transgenres et Intersexe (LGBTI) et féministes, et en leur offrant des possibilités de formation et de bénévolat. La crise du Covid-19 a exacerbé les inégalités sociales qui affectent les communautés Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transgenres et Intersexe (LGBTI). La pandémie et le confinement qui s'en est suivi ont créé des défis et des risques complexes pour les personnes les plus marginalisées, qui en Bulgarie sont les femmes queer, les personnes trans et intersexuelles et les jeunes Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transgenres et Intersexe (LGBTI). La pandémie a également eu un fort impact sur la santé mentale et physique de ces groupes. QueerFemme and BraveLab travaillent à l'organisation d'une Académie militante pour leurs membres, dont le principal objectif est d’augmenter le nombre de personnes motivées pour trouver de nouvelles façons d'engager et de soutenir les jeunes LGBTI et les femmes queer pendant la pandémie

 

8. Right Side Human Rights Defender NGO.

Right Side Human Rights Defender NGO

 

L’ONG Right Side Human Rights Defender est une organisation communautaire, démocratique et de défense des droits de l'homme. C'est la première et la seule ONG gérée par et pour les personnes transgenres et des professionnelles du sexe en Arménie et dans la région du Caucase du Sud. Cette organisation qui vise à assurer le bien-être, la protection et l'égalité de la communauté trans et des professionnelles du sexe en réalisant des changements socioculturels et juridiques à travers la coopération avec les organes publics, la société civile et les organisations internationaux est fondée en 2016 par de jeunes militants trans. Les personnes trans et Lesbiennes, Genre, Bisexuels, Queer et Intersexe (LGBQI) ont été l'un des groupes les plus marginalisés, les moins visibles et discriminés de l'Arménie traditionnelle et conservatrice, sans aucune protection au sein de la communauté et de la société en général. En plus de surveiller et de signaler les violations des droits de l’homme dans la communauté, l'ONG Rights Side Human Rights Defender fournit des services juridiques, sociaux et psychologiques à la communauté, organise des camps annuels pour les trans, des formations professionnelles, des cours de langue, ateliers et séminaires de renforcement des capacités et des campagnes de sensibilisation. L'ONG a organisé le premier festival culturel sur l'égalité des sexes et la diversité en Arménie en 2019, comme le pré-événement pour la première Fierté qui doit se tenir en 2021.

GRF_illustration_placement.jpg

FemPoint

 

Roma Women’s Centre en Serbie est un groupe de femmes LGBTQI romes créée pour autonomiser et encourager les femmes romes d’orientation sexuelle diverses à faire librement leurs propres choix dans la vie. Les femmes LGBTQI romes en Serbie subissent une marginalisation, une anxiété et une violence extrêmes qui ont été exacerbées pendant la pandémie de COVID-19 et avec le retour des membres de leur famille du travail dans l’UE. Roma Women’s Centre fournit un soutien juridique des conseils psychologiques et des traumatismes sexuels aux femmes LGBTQI romes afin de s’assurer qu’elles sont soutenues et visibles dans la société.

9. SARPA.jpg

SARPA

 

SARPA est un groupe militant qui organise des événements et utilise des plateformes en ligne pour s'engager sur des questions telles que le genre, le féminisme et les droits de l'homme pour les adolescents en Ouzbékistan. Créé au début de l'année 2020, SARPA a organisé un festival et une exposition de bricolage sur la violence sexiste, et a lancé un blog. Les restrictions mises en œuvre à la suite de Covid-19 ont entraîné une perte d'emploi pour de nombreuses jeunes filles et femmes, ainsi qu'une augmentation de la violence basée sur le genre en Ouzbékistan. L'isolement, ainsi que la menace de restrictions sur les médias sociaux, ont également entraîné une réduction de l'accès aux réseaux de soutien. SARPA vise à poursuivre et à développer leur travail en ligne, ainsi qu’à créer un espace pour les jeunes filles intéressées par le féminisme afin de se rencontrer et d’obtenir un soutien à l’avenir.

GRF_illustration_placement.jpg

Social Center "Oktobar"

 

Social Center Oktobar en Serbie a été fondé dans le but de créer un espace culturel, social et politique pour la gauche radicale et les idées progressistes, à une époque où il n’y avait pas de telle place à Belgrade. Oktobar se consacre au développement d'idées et de pratiques anticapitalistes, féministes, antifascistes et autres idées et pratiques progressistes. C'est un lieu public, géré par 8 militants bénévoles, ouvert tous les jours de 16h à minuit. C’est un lieu autonome, que les gens peuvent soutenir par des dons et est en grande partie financé par des dons individuels de ceux qui reconnaissent l’importance de leur travail.

10. Stop the Violence.jpg

Stop the Violence Before It's Too Late

 

Stop the Violence Before It's Too Late est un groupe informel travaillant actuellement en ligne et basé en Bosnie-Herzégovine. L'objectif principal du groupe est de sensibiliser les femmes à la violence domestique et de les aider à échapper à un environnement violent. Le projet #NisiSama (#YouAreNotAlone) a été conçu pour soutenir toutes les femmes qui souffrent ou ont été témoins de violences afin qu'elles puissent les dénoncer et commencer une nouvelle vie.

12. The Fireflies.jpg

The Fireflies

 

The Fireflies ce sont une organisation non professionnelle et non gouvernementale formée par de jeunes filles militantes qui luttent pour l’égalité des droits en réalisant des courts métrages PSA en Bulgarie. Ils éduquent les gens qui préfèrent rester dans l’ombre, mais ils représentent aussi les jeunes filles et les femmes qui ont des difficultés dans la vie, dans l’espoir de favoriser la solidarité et le soutien. Leur but est d’éduquer, de représenter et de défendre l’égalité des droits. En raison de la pandémie de Covid-19, The Fireflies sont incapables de faire des films en toute sécurité. En outre, ils disposent de ressources limitées pour l’équipement de réalisation de films, ce qui signifie qu’ils sont incapables d’atteindre leurs objectifs organisationnels. The Fireflies s'efforcent de produire des films plus professionnels dans l'espoir d'atteindre un plus grand nombre de spectateurs.

13. Vpershe.jpg

Vpershe

 

Vpershe est un collectif dirigé par des femmes qui gère une plateforme en ligne offrant une éducation sexuelle complète aux adolescents et aux jeunes en Ukraine. L'organisation publie des articles clairement rédigés et scientifiquement pertinents, propose des questions et réponses anonymes et fournit une plate-forme pour les voix des personnes marginalisées (par exemple les personnes transgenres, les homosexuels qui ont été à la guerre, les personnes asexuées, les personnes séropositives). Ils interagissent également avec leurs lecteurs/spectateurs par le biais de live en ligne et de webinaires. Covid-19 a empêché le collectif de donner des conférences, ainsi que limité leur capacité à communiquer les uns avec les autres que les fondateurs sont basés dans différents pays. L’auditoire de Vpershe a également été touché, et le collectif s’efforce de concentrer son contenu sur la priorité accordée à la santé mentale et aux soins personnels pendant la quarantaine, ainsi que sur les conseils sur les rencontres et le sexe.

14. Women_s Gaze.jpg

Women's Gaze

 

Women’s Gaze en Georgie fournit des services et des informations sur la santé sexuelle et reproductive et les droits aux femmes de 16 à 30 ans, y compris un service gratuit de gynécologie. Une baisse des taux d’emploi de 45 % en Géorgie et une augmentation des cas de violence familiale pendant la pandémie ont eu un impact direct sur les jeunes femmes et leur capacité à répondre à leurs besoins fondamentaux, notamment en matière de produits contraceptifs et d'hygiène. Women's Gaze vise à aider les jeunes femmes à retrouver l'accès à leur santé reproductive, leurs choix et leur corps pendant la crise du COVID-19.

11. StudioMobile.jpg

StudioMobile – accent on action

 

Young Women’s Group de jeunes femmes opère au sein de StudioMobile – Accent on Action (SMAA), une organisation qui œuvre à la promotion des droits humains des femmes et d’autres groupes marginalisés. Young Women's Group produit des documentaires à des buts éducatifs et organise des séminaires et des discussions sur les questions de genre par le biais de projections de documentaires dans des zones essentiellement rurales de Géorgie. Le groupe travaille principalement avec les femmes rurales et transgenres. En raison de la pandémie COVID-19, qui a rendu impossible l’organisation de grandes réunions et de sessions éducatives, Young Women’s Group s’efforce d’atteindre virtuellement son public cible. Grâce à l’utilisation de plateformes multimédias, le projet vise à sensibiliser les jeunes filles et les jeunes femmes en général à la santé et aux droits sexuels et reproductifs.

General-pic.jpg

Public Foundation of Girls with Disabilities Nazik Kyz

 

Public Foundation of Girls with Disabilities NazikKyz travaille à l'amélioration de la qualité de vie des femmes et des filles handicapées au Kirghizstan. Beaucoup de filles et de femmes avec lesquelles le groupe travaille sont des migrantes internes qui dépendent de la vente d'artisanat et de souvenirs pour subvenir à leurs besoins. La pandémie mondiale a anéanti toute possibilité pour ces filles et ces femmes de mener une vie indépendante, car elles ne peuvent plus gagner leur vie de cette manière. Public Foundation of Girls with Disabilities NazikKyz travaille avec ces filles et ces femmes pour les aider à s'adapter, à acquérir les nouvelles compétences nécessaires au travail en ligne, comme la langue anglaise et la rédaction, et à maîtriser les nouvelles technologies afin de pouvoir gagner leur vie en travaillant en ligne.

General-pic.jpg

Fundacja Akademia Młodych Głuchych (The Academy of Young Deaf Foundation)

 

La Fondation de l'Académie des jeunes sourds a été créée en décembre 2018. Elle a pour but de sensibiliser la communauté des sourds au féminisme et de défendre les droits et l'égalité des chances des femmes dans leur vie privée et professionnelle.

The Rights Collective.jpg

The Rights Collective

 

The Rights Collective est un groupe de femmes sud-asiatiques qui cherchent à s'expliquer souvent avec des façons distinctes et subtiles dont se manifestent la désautonomisation, l'inégalité, les traumatismes et les préjudices au sein de la communauté de la diaspora sud-asiatique au Royaume-Uni. Le groupe travaille à mieux comprendre comment les expériences sexospécifiques se manifestent dans les espaces communautaires et comment un changement vers la justice, l'équité et la réduction des préjudices peut être facilité. Les expériences collectives et individuelles du groupe leur ont montré comment certaines pratiques, des normes socioculturelles profondément ancrées et l'expérience des "immigrants" peuvent influencer négativement et confirmer les notions de ce que devrait être la femme. Le groupe mène son travail selon trois axes : briser le silence, développer une nouvelle culture et co-créer des espaces de soutien.

General-pic.jpg

Queer Tour

La mission de notre collectif est de réduire les attitudes discriminatoires par l'éducation et la sensibilisation par des manifestations de rue. Nos principaux objectifs sont de fournir une éducation sur les droits sexuels et reproductifs des personnes LGBTQIAP* et d'augmenter l'acceptation sociale envers la communauté queer en Pologne. Nous avons largement diffusé du matériel éducatif gratuit dans toute la Pologne afin que les jeunes défavorisés puissent accéder à des connaissances complètes. Nous avons également organisé des les événements de rue du jour dans les petites villes et les villages, où des résolutions "contre l'idéologie LGBT" ont été adoptées. Lors de ces événements, nous distribuons des brochures et des autocollants et nous parlons aux passants, généralement des personnes âgées et d'âge moyen.

GRF_illustration_placement.jpg

JESTEM (I AM)

 

Notre groupe dispense une éducation antidiscriminatoire et diffuse des connaissances sur la diversité sexuelle et du genre. Nous sommes un groupe de jeunes homosexuels de moins de 30 ans, vivant dans des villes et des villages de toute la Pologne. En tant que groupe, nous avons créé un livre interactif sur la lutte contre la discrimination, intitulé "De A à Z sur les LGBTQIAP", destiné aux jeunes. Nous avons réussi à organiser des événements sur ce livre et sur des sujets liés aux LGBTQ pour différents publics. Notre objectif est de diffuser les connaissances et de réduire les stéréotypes et les préjugés concernant la communauté queer et de donner du pouvoir et du soutien à nos pairs queer, qui souffrent de maladies mentales et luttent contre l’allophobie commune.

General-pic.jpg

Helping hand

 

Helping Hand est une ONG dirigée par des femmes qui a pour mission d'inspirer et d'équiper les jeunes en tant que volontaires pour répondre aux besoins de leurs communautés. Sa vision est celle d'un monde où des jeunes unis et engagés (âgés de 14 à 31 ans) découvrent leur pouvoir de créer un changement et sont soutenus par un réseau étendu de plus de 1000 bénévoles. Par le biais du volontariat, nous nous efforçons de soutenir les jeunes femmes et les jeunes filles, les jeunes non conformés, les personnes handicapées, les familles les plus vulnérables confrontées à la pauvreté, les jeunes et les enfants sans abri. Nous sommes également au service des jeunes filles touchées par la guerre de Russie et vivant dans les régions de Géorgie touchées par le conflit.

IntersexGreece_new logo_2020.jpg

 Intersex - Greece

Intersex Greece a été créé par la mère d'un enfant de XXY en 2013. En 2017, elle a incarné toutes les conditions de l'intersexualité et a été nommée Intersex Greece. Depuis lors, elle a connu une croissance rapide avec plus de 220 membres, dont des personnes intersexuées, des parents et des soignants, des professionnels de la santé spécialisés et des militants LGBTQI+. L'objectif du groupe est de devenir rapidement une organisation officielle de promouvoir la sensibilisation à l'intersexualité et aux droits de l'homme dans la société grecque, y compris au parlement, dans l'éducation et avec des professionnels de la santé et d'améliorer la qualité de vie de tous nos membres.

 

Y-PEER.JPG

 Y-PEER Azerbaijan

Le style de l’éducation de Y-PEER comme une coalition des organisations et des institutions des jeunes focalisent sur le domaine de la santé sexuelle et reproductive, de l'égalité des genres et d'autres questions liées aux adolescents et aux jeunes dans 52 pays à travers le monde. Y-PEER est une initiative globale des jeunes lancée par le Fonds des Nations unies pour la population depuis 2001. Y-PEER Azerbaïdjan utilise la méthodologie de la formation par le théâtre, des programmes de renforcement des capacités, des campagnes de sensibilisation et de plaidoyer. Des milliers de jeunes ont été formés dans les zones rurales et urbaines d'Azerbaïdjan pour changer l'attitude des jeunes et de la société en général, en mettant l'accent sur les thèmes du mariage précoce, de la santé sexuelle, de la violence et des discours de haine concernant les groupes cibles dans les communautés vulnérables. Y-PEER Azerbaïdjan travaille en particulier sur l'égalité des genres, les droits des LGBTQI, le VIH/sida et d'autres MST.